Montfermeil et Cap Jeunesse

logo Paru dans le Magazine de la ville de Montfermeil sept.2016

Le 29 juin dernier,  Xavier Lemoine a  participé  en  tant qu’intervenant au lancement de « Cap jeunesse » au Sénat.

L’objectif de ce collectif : encourager, développer et donner de la visibilité aux initiatives en direction des jeunes en difficulté menées par les associations qui aident les « décrocheurs » à réintégrer une formation professionnelle tout en leur offrant une démarche d’intégration vis-à-vis de la communauté nationale.

« Vis, aime, deviens la France », tel est le slogan de « Cap Jeunesse ». Dirigée par un ancien chef d’entreprise  Pierre-Louis  Santos  et le Général Emmanuel de Richoufftz ancien officier de la Légion. Ce collectif en gestation depuis un an, vise  à  rassembler  et  à  développer les initiatives en direction de jeunes en   grande   difficulté,   comme  les « décrocheurs » sortis du système scolaire.   Chaque   année, environ 150 000 jeunes quittent l’école sans aucun diplôme et compromettent ainsi leur avenir tout en affaiblissant peu à peu le pays. Pour endiguer ce fléau, « Cap jeunesse » a souhaité venir en appuis auprès d’associations dont  le  travail  exemplaire  permet à  des  jeunes  perdus  de  reprendre une place dans le tissu social et professionnel afin de leur redonner espoir et leur inspirer la fierté d’être français.  Le   collectif   qui   compte déjà bon nombre d’associations, fondations et grands groupes industriels, espère en rassembler plus encore d’ici trois ans.

LA FONDATION ESPÉRANCE BANLIEUE PARTENAIRE

Parmi celles qui ont choisi d’adhérer au dispositif : La Fondation Espérance banlieues, créée en 2012 pour favoriser le développement d’écoles indépendantes de qualité, en plein cœur des banlieues françaises, qui soient adaptées à la spécificité des défis éducatifs posés dans ces territoires.  La  première  d’entre elles fut le cours Alexandre Dumas, implanté à Montfermeil depuis 2012. Raison de la participation de Xavier Lemoine à ce collectif : « Venir en aide aux jeunes, les aider à entrer sur le marché du travail mais aussi à  se  sentir  français pour  en faire des citoyens construits me paraît fondamental et primordial. Je me réjouis que la Fondation Espérance banlieues ait rejoint ce collectif : à plusieurs on est toujours plus forts. L’avenir de la jeunesse est une de mes préoccupations majeures et si ce dispositif peut aider des jeunes de Montfermeil et leur offrir un avenir meilleur, je prends ! »

Aux côtés de Xavier Lemoine, de nombreuses personnalités politiques étaient présentes lors du lancement de  «  Cap  jeunesse  ».  Parmi  elles, les parlementaires centristes Jean- Marie Bockel, sénateur du Haut- Rhin et Jean Lassalle, député de la 4è  circonscription des Pyrénées- Atlantique.

 

Par | 2018-02-13T09:44:48+00:00 jeudi 1 septembre 2016|Montfermeil|0 commentaire

Laisser un commentaire