Handicap physique ou social, échanges autour des mêmes valeurs

DSC04253

L’Association « A TOUR DE BRAS » a pour vocation de montrer que les épreuves qu’inflige la vie, en l’occurrence le handicap, peuvent être surmontées à condition d’être bien entouré, de garder confiance et l’envie de se battre pour réaliser ses rêves.

Le rapprochement avec Cap Jeunesse est naturel, car il faut montrer aux jeunes qu’il ne faut jamais perdre espoir, que chacun a son handicap qu’il soit physique ou social, mais que la vie est pleine de bonnes surprises à qui saura les voir.

« PNS », association membre de Cap Jeunesse et « A tour de bras », handicap physique ou social : des échanges riches !

L’Association « A TOUR DE BRAS » a pour vocation de montrer que les épreuves qu’inflige la vie, en l’occurrence le handicap, peuvent être surmontées à condition d’être bien entouré, de garder confiance et l’envie de se battre pour réaliser ses rêves. Cette année le projet était de rallier Rome en vélo et en handbike (vélo à propulsion avec les bras) en partant d’un petit village de Lozère nommé La Brousse. 1380km en 4 semaines. Le rapprochement avec Cap Jeunesse est naturel, car il faut montrer aux jeunes qu’il ne faut jamais perdre espoir, que chacun a son handicap qu’il soit physique ou social, mais que la vie est pleine de bonnes surprises à qui saura les voir. Pour cela il faut oser entreprendre et faire aussi confiance aux autres. Départ en fanfare le 23 Août de la Brousse, entourés une partie du village et la presse locale : c’est parti pour plus de 1300km !

yves-pucheral 3 4

A Montfrin nous avons retrouvé une association de Cap Jeunesse, PNS (Pôle National des Sports). Ces sept jeunes de Villepinte étaient en stage de rupture, le plus jeune seulement âgé de 14 ans, entrainés et motivés par Kévin. Une belle rencontre, au camping Bellerive, étape de notre périple. La table était dressée et garnie avec dextérité par les jeunes.

5 6 DSC04236

Au-delà de l’intérêt suscité par les histoires personnelles des trois PMR les jeunes ont cherché à savoir ce qu’impliquait la paraplégie dans la vie quotidienne physique mais aussi sociale des personnes qui en sont atteintes. Chacun a réalisé que le vécu de la différence peut prendre de multiples formes. Yves a ensuite proposé d’essayer son « handbike », prenant le pari- risqué, puisqu’il l’a perdu- que personne n’arriverait à faire un tour. Son handbike est pendulaire il faut se pencher pour tourner.

DSC04253 DSC04268 10 8

Tous ont relevé le défi, et tous ont réussi, avec plus ou moins de facilité, mais dans la joie, la bonne humeur et l’entraide. Tout le monde a semblé retrouver dans cet exercice un peu de son âme d’enfant, esprit de franche camaraderie et du plaisir partagé.

DSC04272

Et enfin une arrivée triomphale sur la place Saint Pierre à Rome. La mission fixée est remplie et le défi relevé.

yves-pucheral-2 yves-pucheral-1

Par | 2018-02-13T09:44:46+00:00 mercredi 9 novembre 2016|Uncategorized|0 commentaire

Laisser un commentaire